Les e-ditionslabelvie

 

Lisez des eBooks Je demande pardon,
Écrivez VOTRE eBook
je suis désolée,
merci, je t'aime

Des eBooks pour
embellir
votre vie!
A ce jour
7.000 vies ont été touchées.

Bandeau Sommet de la parentalité

Cliquez sur l'image pour en savoir plus !

Plusieurs Barbie

Vous ne comprenez pas le lien entre le titre et l'image?... lisez plus loin

Sur ma Todolist de cette semaine, j'ai devais faire une proposition (honnête) à un diffuseur.  Cela concernait une formation sur les Fleurs de Bach que je suis en train de créer.

Il m'a dit "non". Pas aussi franchement que ça, dans une réponse motivée et intéressante. Mais le résultat était celui-là : NON.

Comment réagir avec mon tempérament et avec le filtre du lâcher-prise de cette année?

Après avoir choisi de dire "oui" à la vie, comment recevoir ses "non" ?

Cela me rappelle une anecdote de mon enfance. Une cousine de mon papa enseignante dans une école d'une ville proche de chez nous, descendait de son bus et venait passer le mercredi après-midi chez nous. Là n'était pas le plus intéressant. Ce qui était une joie pour moi, c'était qu'elle reparte. Non que je ne l'aimais pas, au contraire, mais souvent, j'étais autorisée à la raccompagner chez elle en voiture.  Je pouvais ainsi moi aussi voir ma cousine un peu plus jeune que moi. 

Elle possédait un meuble-vitrine qui servait de maison à une collection impressionnante de Barbies. Non seulement Barbie, mais aussi, sa cuisine, sa salle à manger, sa voiture, son énorme garde-robe et tous les accessoires d'une femme moderne. Pendant une petite heure, je pouvais jouer dans un monde merveilleux que je n'avais pas chez moi.

Je me faisais une joie de ces fins d'après-midi. 

Mais un jour, mon papa a dit NON. Je n'ai pas compris pourquoi. C'était NON.

J'ai eu beau pleurer pour l'amadouer et l'apitoyer, il ignora mes larmes et mes yeux rouges et reconduisit sa cousine seul.

J'étais déçue, j'étais triste mais j'étais surtout très en colère. Quelqu'un n'acceptait pas de faire mes volontés. Quelqu'un me résistait.  Et je me sentais impuissante.  Au début, j'ai détesté cette expérience.  Puis, pour la première fois, je me suis sentie contenue dans mon débordement émotionnel. C'était la fin de ma toute-puissance enfantine et cela m'a fait beaucoup de bien.

Il n'empêche que lorsqu'on me dit NON, il y a encore une sorte de révolte qui monte en moi : un vieux volcan se réveille.

Heureusement, depuis le début de cette année, le bouton clignotant "explosion atomique" est beaucoup moins sensible.

Comme d'habitude, j'ai commencé par reconnaître les émotions qui pointaient leur nez. Puis je leur ai donné leur petit tranquilisant : EFT et Fleurs de Bach. 

Et voilà que la magie a commencé :

  • Mon ami Grégory m'a fait une suggestion à propos de ma formation à laquelle je n'avais pas pensé : porteuse d'encore plus de possibilités.
  • Le lendemain, un diffuseur qui avait refusé une proposition (bref, qui m'avait dit non) me recontacte pour me dire qu'il a changé d'avis : c'est OK, je peux travailler avec lui à mes conditions financières!
  • Et peut-être que ça n'a rien à voir, mais j'ai vendu 66 livres le même jour.

Que conclure de cette semaine de lâcher-prise?

Quand on vous dit NON, c'est peut-être qu'un OUI plus grand vous attend juste derrière.

Que ce OUI n'est peut-être pas directement en lien avec le NON que vous avez reçu.

Qu'un obstacle peut devenir un tremplin.

Et sachant cela, les NON deviennent nettement plus faciles à encaisser! 

Et vous, comment encaissez-vous les NON?

Aller plus loin avec les fleurs de Bach ? Cliquez sur l'image

Fleurs de Bach : les découvrir et apprendre à les utiliser

Commentaires  

# shanti 28-02-2016 11:26
Merci pour votre beau témoignage.

Un non est en effet une opportunité, une ouverture.
Le oui me cantonne au connu, me laisse dans ma zone de confort et donc ne m'apprend rien.
Alors que le non m'ouvre à l'inconnu, à la découverte et m'apprend autant sur les autres que sur moi.

"Je m'avance vers celui qui me contredit, qui m'instruit." (Michel de Montaigne)
Répondre
# Marie-Noel 28-02-2016 11:57
Merci Shanti pour votre commentaire :

Le oui peut aussi nous propulser hors de notre zone de confort comme une catapulte et ça fait peur... Alors parfois, c'est le "non" qui nous protège. À mon avis, oui et non sont comme des pièces : ils ont deux faces différentes.

Mais finalement, c'est ce que nous faisons avec ces pièces qui est important!

Bon dimanche Shanti.
Répondre
# Nicole 28-02-2016 14:27
Le NON est acquis, mais on peut obtenir un OUI..., encore faut-il demander! Une fois la demande posée, l'intention est lancée, reste à voir, avec curiosité mais sans pression, comment l'univers, la vie, va y réagir...

Un OUI signifie pour moi que je suis sur la bonne voie, et que je peux continuer dans cette direction là. C'est comme un feu vert sur une ligne droite.

Le NON peut vouloir dire que ce n'est pas la bonne voie, que ce n'est pas le bon moment, que ce n'est pas le bon plan (stratégie), ou que ce n'est pas la bonne personne... C'est comme un feu rouge à un carrefour.Donc, de toutes façons, j'accepte, et je dis MERCI.

Ensuite je laisse mon imagination vagabonder librement dans l'espace infini de toutes les possibilités, l'intention est lancée, je n'ai plus qu'à laisser venir à moi les personnes, les situations, les idées et/ou les informations dont j'ai besoin pour continuer, ou modifier (ma trajectoire ou mon projet): alléluia!
Répondre
# Nicole 28-02-2016 14:28
J'adhère donc parfaitement à ta conclusion, Marie-Noëlle: derrière un NON se cache probablement un OUI plus grand encore!

Ainsi, les NON comme les OUI sont des présents, accueillons-les avec le même sourire!

Un joyeux dimanche à toi!

Nicole
Répondre
# Marie-Noel 28-02-2016 18:27
Merci Nicole, c'est vrai que l'analogie avec les feux de circulation est pertinente : si on passe au rouge, aïe, aïe, aïe...

Maintenant reste à connaître la limite entre persévérance et obstination lorsqu'on nous dit non. Une autre sujet de blog!

Bonne fin de dimanche.

Marie-Noël
Répondre
# Nicole 28-02-2016 19:15
Bonsoir Marie-Noëlle,

Je pense pour ma part que la persévérence nait du SAVOIR qu'on est dans le bon, alors que l'obstination nait de la CROYANCE qu'on est dans le bon...

Le savoir vient du coeur, la croyance du mental...

Pas toujours facile de différencier les deux voix...

Bonne soirée à vous.
Répondre
# Marie-Noel 29-02-2016 10:22
Belle réflexion qui me plaît beaucoup, Nicole, merci!
Répondre

Ajouter un Commentaire


Banner mentalist

 

Cliquez sur la bannière pour recevoir des conseils gratuits

Choisissez l'eBook que vous voulez!

Cliquez et choisissez

Recherche

Message des Fleurs de Bach

Messages
des Fleurs de Bach
Cliquez pour le découvrir!

Mettez vos lunettes au placard!

Lunettes-40

Mettez vos lunettes
au placard! Cliquez pour
le découvrir!

Votre succès en 64 principes!

Jack2 40

Il n'y a que 64 marches
entre Votre succès et Vous
Cliquez pour le découvrir!

Stop à l'acné!

Cover-ELBV-Stop-a-lacne-40

Stop à l'acné! Cliquez pour
le découvrir!

Sortez de vos dettes

 

Sortez de vos dettes

Marre des fins de mois difficiles?

eBook Marketing Booster

Cover eBook Marketing booster

Propulsez vos livres
au sommet des ventes!
17 vidéos et un eBook gratuit

Ecrivez vos eBooks - Le Pack

    Comment écrire votre eBook : mode d'emploi

         Cliquez sur les eBooks 
           pour en savoir plus

Diabète, non merci!

Cover diabete 40

Diabète: L'ABC des remèdes
naturels
Cliquez pour le découvrir!

7 vidéos gratuites sur la Loi d'attraction

        Banniere-blog-2-125X125Cliquez sur l'image

Phares dans le deuil

               

                 Phares-deuil
      Des repères dans le deuil

Contactez Marie-Noël

Envie de vous lancer ? Entrons en relation

editionslabelvie@gmail.com
0032495731519

Je partage avec mes amis

Témoignages

"C'est comme une oasis dans l'immense folie d'Internet"
Lysbeth (La Havane)

D'autres témoignages