Les e-ditionslabelvie

 

Lisez des eBooks Je demande pardon,
Écrivez VOTRE eBook
je suis désolée,
merci, je t'aime

Des eBooks pour
embellir
votre vie!
A ce jour
7.000 vies ont été touchées.

James-Barker

Yes, week-end – Yes, we can !

Depuis deux dimanches, nous suivons les aventures financières de Christelle.

Premier volet : « Sortir de ses dettes » et dans cette série :

Devenez plus riche de semaine en semaine

Loi d’attraction et compagnie pour sortir de vos dettes

Et cette semaine ? Que fait-on ?

 

 


Avant de continuer : petit contrôle.

Dans ce que nous avons appris la semaine dernière et celle d’avant, qu’avez-vous mis en place ?

Avez-vous fait vos devoirs ?


Si non, c’est que les blocages bien installés en vous.

Examinons-les :

Avez-vous commencé à faire le bilan de vos charges et de vos dettes ? Oui-Non

Avez-vous établi votre budget ? Oui-Non


Vos oui-mais conscients :

20 J’ai pas eu le temps

20 Je ne sais pas me servir d’excel

20 Il y a trop de papiers à rassembler

20 J’ai déjà essayé cette technique

Vos oui-mais inconscients :

20 J’ai peur du résultat

20 Je ne veux pas le savoir

20 Qu’est-ce que ça va changer de savoir que je suis endetté jusqu’au cou ?

Avez-vous lu le livre «  Les secrets d’un esprit millionnaire » ? Oui-Non

Avez-vous commencé à lire ce livre ? Oui-Non

Format eBook

Vos oui-mais conscients:

20 Je ne veux pas devenir millionnaire

20 Je n’ai pas d’argent pour acheter le livre

20 Je n’aime pas lire

Vos oui-mais inconscients :

20 J’ai tout essayé, rien n’a marché

20 De toute façon, je ne m’en sortirai jamais

20 J’ai peur d’être déçu si je n’y arrive pas

20 Ma situation est désespérée

20 C’est la crise


Bon, je vous entends MAIS il va falloir secouer tout ce bazar : tant que vous ne changez pas de mentalité, vous échouerez !

Allez, je vais vous aider : si vous trouvez ce livre trop technique ou que le titre ne vous inspire pas, lisez celui-ci :

L’homme le plus riche de Babylone
(lien vers format papier)

Format Ebook

C’est un conte (donc vous n’êtes pas obligé de croire l’auteur), c’est très facile à lire. Donc plus d’excuses : si le premier ne vous plaît pas, passez au second.


En attendant, retrouvons Christelle et ses astuces.

luigi-diamanti

Un geste fort

"J’ai adopté le dicton populaire qui dit : « Qui paie ses dettes s’enrichit ». Je me suis attaquée à ma première carte de crédit (-500 €). Et j’ai décidé de la découper avant même de l’avoir remboursée. Cela signifiait que je n’avais plus de filet de sécurité s’il arrivait quelque chose : une grosse facture d’électricité, une panne avec la voiture. C’était notre carte « Assurances tous risques » puisque c’était la seule sur laquelle il restait du crédit.

J’ai pris une paire de ciseau et je l’ai coupée en deux. Bêtement, je me suis mise à penser, je peux encore la recoller, je peux aller en rechercher une nouvelle à la banque. J’avais le ventre noué, les jambes qui tremblaient. Puis j’ai repris mon courage à deux mains et j’ai commencé à la couper en petits morceaux. Petit à petit, un sentiment de soulagement a pris le pas en moi. Une fois la carte en petits morceaux sur la table, j’ai ressenti une liberté profonde.

Ca a été le geste le plus difficile de ma remontée financière et aussi le plus salutaire !"

Vous voulez savoir comment elle l’a remboursée ? Dès qu’elle a eu ses congés payés, elle a tout mis sur le compte lié à cette carte.

« Je l’avais décidé, je voulais sortir de tout ça, ma carte en petits morceaux en était le signe concret. D’habitude, après un an de frustrations, je dilapidais rapidement mes congés payés. Je me donnais des excuses : toute l’année a été difficile, tu mérites bien ça. »

James -Barker-1901

Payez en liquide

La troisième étape après la décision que "Trop c'est trop", et la décision de couper ma carte, a été la décision de payer mes achats au comptant. Retirer l’argent en début de semaine pour faire les courses. Il faut vraiment sortir de l’argent virtuel ! Payer avec des pièces d’or nous ferait réfléchir à deux fois avant de dépenser… »

Quand est-ce qu'on parle de la Loi d'attraction?  On va y arriver, on va y arriver mais pour tout vous dire, je réfléchis encore par où commencer!

N'hésitez pas à partager vos trucs et astuces et à nous dire ce que ça vous a fait de découper une de vos cartes de crédit.

Allez, la seule carte de crédit que je vous accorde, ce sont les nouvelles cartes de crédit prépayées : vous alimentez le compte auquel elle est liée et vous ne pouvez dépenser que ce montant-là. Ce n'est pas du crédit, c'est votre argent que vous dépensez. 

Belle semaine!

Crédits photographiques  : James Barker - Luigi Diamanti - ©freedigitalphotos.net

 

Ajouter un Commentaire


Banner mentalist

 

Cliquez sur la bannière pour recevoir des conseils gratuits

Choisissez l'eBook que vous voulez!

Cliquez et choisissez

Recherche

Message des Fleurs de Bach

Messages
des Fleurs de Bach
Cliquez pour le découvrir!

Mettez vos lunettes au placard!

Lunettes-40

Mettez vos lunettes
au placard! Cliquez pour
le découvrir!

Votre succès en 64 principes!

Jack2 40

Il n'y a que 64 marches
entre Votre succès et Vous
Cliquez pour le découvrir!

Stop à l'acné!

Cover-ELBV-Stop-a-lacne-40

Stop à l'acné! Cliquez pour
le découvrir!

Sortez de vos dettes

 

Sortez de vos dettes

Marre des fins de mois difficiles?

eBook Marketing Booster

Cover eBook Marketing booster

Propulsez vos livres
au sommet des ventes!
17 vidéos et un eBook gratuit

Ecrivez vos eBooks - Le Pack

    Comment écrire votre eBook : mode d'emploi

         Cliquez sur les eBooks 
           pour en savoir plus

Diabète, non merci!

Cover diabete 40

Diabète: L'ABC des remèdes
naturels
Cliquez pour le découvrir!

7 vidéos gratuites sur la Loi d'attraction

        Banniere-blog-2-125X125Cliquez sur l'image

Phares dans le deuil

               

                 Phares-deuil
      Des repères dans le deuil

Contactez Marie-Noël

Envie de vous lancer ? Entrons en relation

editionslabelvie@gmail.com
0032495731519

Je partage avec mes amis

Témoignages

"C'est comme une oasis dans l'immense folie d'Internet"
Lysbeth (La Havane)

D'autres témoignages